A lire

Bienvenue sur le blog de l’aquariophilie naturelle!

Ce blog a pour but de faire la promotion d'une aquariophilie sans filtration, économique et simple, appelée: aquariophilie "low-tech" et "naturelle".

  • C'est une façon beaucoup plus simple de maintenir un aquarium sain, vivant, et agréable à l’œil.
  • Ce type de bac nécessite un matériel allégé, le coût d'un tel aquarium est allégé aussi.
  • Le but est d'essayer de recréer le biotope d'origine des poissons.
  • Il s'agit aussi de favoriser l'établissement d'un écosystème quasi-complet.
  • Ce genre d'aquarium n'a pas de filtration artificielle, le travail d'épuration de l'eau est effectué par les plantes elles-mêmes.
  • L'entretien est simple aussi et se résume à nourrir les poissons, à l'ajout d'eau neuve pour compenser l'évaporation, à deux ou trois changements d'eau par an, et à contenir la végétation, c'est tout! 


Amazonien eau noire 2012
Les facteurs limitants sont:

La lumière. Même si certains aquariophiles ont la chance de faire profiter leur bac de la lumière solaire, la plupart d'entre nous est obligé d'utiliser un éclairage artificiel, et d'autres encore utilisent les deux sources de lumière en alternance.
La chaleur. Un thermoplongeur est quelquefois nécessaire. Un chauffage artificiel peut être incontournable suivant les poissons choisis. Il n'est pas question de maintenir, par exemple, des Discus dans un bac à température ambiante, mais il existe beaucoup d'espèces exotiques qui n'ont besoin d'aucun chauffage. Tout est question de choix des poissons et des plantes que l'on souhaite maintenir.

Bassin naturel 2009
Ces méthodes peuvent être transposées également aux bassins, et à n'importe quel contenant aquatique petit ou grand. Beaucoup serait surpris de constater combien l'eau d'un bassin sans filtration est saine et limpide, et combien l'odeur qui s'en dégage rappelle celle d'un ruisseau des sous-bois.

Un aquarium ou un bassin sans filtration fonctionne sans aucun problème, mais il n'est pas ici question d'inciter les visiteurs à arrêter leur filtration du jour au lendemain.


Amazonien planté 2014
En effet, chaque aquarium étant différent, la configuration comme les paramètres de l'eau, la variété des plantes, le type de substrat, la population, l'âge du bac variant d'un bac à un autre, tout doit être pris en compte avant de pouvoir se passer de la filtration en toute sécurité.
Pour certains aquariums cela peut se faire sans aucun problème, pour d'autres c'est plus délicat à cause d'un équilibre plus ou moins fragile obtenu avec une filtration artificielle. Pour ce genre de bac l'arrêt de la filtration peut nuire davantage à un équilibre biologique déjà bancal.

Par conséquent, et pour ceux qui souhaitent tenter l'expérience tranquillement, il vaut mieux le faire à partir d'une nouvelle installation et après deux à trois semaines de cyclage. Ce laps de temps sera une sécurité supplémentaire et permettra aux plantes de bien s'acclimater en vue de leur travail futur.
Il vaut mieux prendre son temps et faire les choses correctement que de se précipiter et risquer des déconvenues.

Asiatique 2011
Pour ce qui est de la méthode de D.Walstad sur l'emploi du terreau dans un bac planté et l'introduction des poissons le jour même de la mise en eau, j'en parle sur le blog uniquement pour présenter un autre point de vue sur la question et pour donner matière à réflexion, non pour inciter tout un chacun à la mettre en pratique sans discernement.

Par le passé, j'ai personnellement utilisé le terreau et la terre de bruyère dans mes bacs très plantés, actuellement j'utilise de la tourbe de sphaigne et du compost aquatique pour bassin selon une méthode toute personnelle qui n'a rien à voir avec la méthode Walstad. Il est tout aussi possible d'avoir un bac avec une végétation luxuriante grâce à un simple substrat à base de sable. On peut s'inspirer de l'apport des autres sans pour autant appliquer leur méthode au pied de la lettre, puis rien ne remplace l'expérience personnelle!

Enfin, un aquarium 100% naturel n'existe pas vraiment, les interventions humaines même limitées sont nécessaires, l'aspect naturel de ce genre de bac fait référence à la seule utilisation des plantes comme moyen de filtration.

Conclusion

L'industrie aquariophile nous incite à utiliser toujours plus de technologie de plus en plus sophistiquée et chère, mais la méthode naturelle a été testée et approuvée par de nombreux aquariophiles dans le monde depuis des décennies. A l'heure du développement durable et de la protection de l'environnement, on ne doute pas une seconde, sur ce blog, que cette manière d'aborder l'aquariophilie deviendra de plus en plus populaire dans un futur proche.

Aquatiquement vôtre.
Dani