samedi 11 février 2017

Artémias, daphnies, vers de vase!

Comme il n'est pas toujours possible de faire la culture de nourriture vivante chez soi, surtout dans un appartement, il existe la possibilité de l'acheter toute prête dans les magasins aquario et en jardinerie.

Barquette Artémias et daphnies
C'est la société Grebil dans la Somme qui produit, de père en fils, ces délices pour nos poissons: des proies vivantes, fraîches, variées, et de qualité certaine. Elles sont conditionnées dans des barquettes plastiques ou des godets facilement transportables. Ainsi on peut obtenir des artémias, de daphnies, des vers de vase, des tubifex et j'en oublie. Grebil fait une livraison hebdomadaire dans toutes la France et chaque magasin  les propose à un jour convenu à l'avance. Les proies les plus vendues sont les artémias, les daphniesvers de vase, et vers blancs.  Pas la peine de chercher à commander chez Grebil, c'est un grossiste et ne livre que les professionnels. En revanche, Aqualiment livre même les particuliers et propose un plus large choix de proies vivantes.

Artémias et daphnies
1) Les artémias salina sont des crustacés d'eau salée de 5mm. Elles vivent dans les étangs, les lacs salés en Amérique du Nord et dans la mer Caspienne. Leur nourriture est constituée de phytoplancton. Il est possible de se procurer des cystes, œufs d'artémias, pour faire une culture de nauplii pour les alevins. Dans les barquettes, on peut trouver des adultes qui portent une grappe d’œufs, mais aussi des artémias juvéniles fraîchement écloses. 
Les artémias sont disponibles toutes l'année. Il m'est arrivé de tomber sur des artémias d'excellentes qualité, petites et bien roses dont les poissons raffolent. Ce sont des proies idéales pour les Charracidés et tous les poissons qui évoluent dans la zone de surface et de milieu. Mais les poissons de fond les gobent aussi bien volontiers, lorsqu'ils arrivent à les atteindre.

Je crois bien qu'au niveau énergétique les artémias sont les plus riches, et conviennent à la plupart des poissons d'eau douce.

2) Les daphnies sont des crustacés aussi, mais d'eau douce, on en trouve partout en Europe dans les cours d'eau lents et les étangs. Elles aussi se nourrissent de phytoplancton, et sont plus faciles à élever. En magasin elles ne sont pas disponibles toute l'année car elles obéissent à des cycles de reproduction. Au  début du printemps, elles commencent à se reproduire, c'est à ce moment là qu'on les trouve en abondance.  Il est beaucoup plus rare d'en trouver l'hiver sauf si elle sont cultivées sous serre, et encore, ce n'est vraiment pas évident. Rien à voir avec ces daphnies séchées, sans aucune valeur énergétique, que l'on trouvait il y a quelques décennies, et qui représentaient une vraie punition pour les poissons rouges, la double peine quoi! Adieu la nourriture lyophilisée et vive le vivant!

3) Les vers de vase sont courants en animalerie, et sont appréciés par les poissons les plus gros. Ces vers, de 1 à 1,5 cm, sont de couleur rouge vif est sont, en fait, des larves des Chironomus de la famille des diptères,  une sorte d'insecte, mais pas un moustique comme on le pense à tort. Ces insectes pondent des œufs dans les rivières et les eaux à courant rapide, les œufs deviennent des vers, pour ensuite se transformer en insecte. C'est à l'état de ver qu'on les récolte et cultive comme nourriture pour poissons. Parait-il qu'il ne faut pas en donner aux poissons trop souvent ou régulièrement, personnellement j'en donne une fois par mois et je n'ai jamais constaté de problème. Les poissons comme les Poissons rouges, les Apistogramma, les Cichlidés et même les petits Corydoras les apprécient. C'est une nourriture pour poissons de fond et de milieu. Evidemment, pour les très petits poissons, il ne faut pas en donner.

Godet de tubifex
4) Les tubifex, ci-contre, plus rares, sont des vers qui mesurent 1 mm de diamètre et peuvent atteindre 3 à 4 cm de long, voire plus. Ils vivent très près les uns des autres en partie dans le substrat, au moindre danger ils s'enfouissent entièrement pour réapparaître lorsque le danger a disparu, ils sont très vifs et rapides. Ils vivent dans les étangs et lacs à eau lente enfouis dans la vase. Ils peuvent être porteur de parasites, mais ont un rôle important de dépollueurs dans la nature. Ils peuvent supporter des conditions très difficiles, manque d'oxygène et forte pollution.  C'est pour ça qu'il faut éviter de les récolter soi-même, mais les acheter chez un professionnel, qui a les moyens de les élever dans de bonnes conditions. 

Dans les godets, ils se regroupent en boule, car ils cherchent à s'enfouir, et les vers qui sont au centre de la pelote sont sûrement morts étouffés. 

Tubifex en mangeoire
Pour avoir des tubifex, ce qui déjà n'est pas courant, il faut tomber sur un arrivage de qualité. Ils doivent être bien roses, très fins et d'une belle teinte bien claire.  Le liquide dans le quel ils baignent doit être bien propre, si le liquide est sale ou trouble il ne faut pas les prendre. Il ne faut pas en prendre, non plus, s'ils sont trop gros, trop longs, de couleur sombre et très lents. Ce sont les signes certains qu'ils sont impropres à la consommation même pour nos poissons. Comme les vers de vase, les tubifex sont appréciés par tous les poissons de fond et de milieu.

J'y pense, la mangeoire n'est pas nécessaire, j'ai simplement voulu laisser les poissons se débrouiller, mais les vers ont du mal à passer au travers des ouvertures, du coup ça ne sert pas à grand chose. Il vaut mieux les distribuer peu à peu, ceux qui réussissent à tomber au fond seront de toute façon mangés.

Vers translucides Grebil
5) Vers blancs. En fait je ne sais pas ce que c'est exactement, mon fournisseur non plus d'ailleurs. Il m'a simplement proposé cette nourriture, et, par curiosité, je l'ai achetée. C'est aussi Grebil qui propose ces proies vivantes, mais que très occasionnellement.
C'est très curieux, on dirait des larves de moustiques ou des larves d'un insecte quelconque. Tout ce que je peux dire c'est qu'ils sont translucides, qu'ils sont très propres, qu'ils polluent très peu, et qu'ils se gardent plusieurs jours, je crois plus longtemps que la plupart des autres proies vivantes. Ce qui est sûr c'est que les poissons, eux, ne se posent pas la question de leur provenance, et qu'ils les engloutissent avec voracité!

Comment les conserver ? 

Le matériel: Il faut une passoire à thé pour le rinçage, une pipette pour les attraper et les distribuer, et un godet ou un autre contenant de petite taille pour les conserver, une boite transparente de cure-dents peut faire l'affaire surtout avec son couvercle très pratique.
Artémias et daphnie prêtes pour le frigo
Il faut, dans un premier temps, jeter le liquide dans lequel les proies baignaient en versant le tout dans une passoire à thé, puis rincer les proies qui restent dans la passoire deux à trois fois avec l'eau de l'aquarium, pas celle du robinet! Les mettre ensuite et les conserver dans un godet, ou un autre contenant, avec de l'eau de l'aquarium, même les artémias qui, pourtant, vivent en eau salée supportent très bien l'eau douce plusieurs jours. Chaque jour, voire deux fois par jour, il faut les rincer de nouveau et leur changer l'eau. Si cela est fait correctement on peut les garder 3 jours en les conservant dans la partie basse du réfrigérateur. Il m'est arrivé de conserver, grâce à cette méthode, des artémias pendant 4 jours et elles étaient superbes. Les proies qui se conservent le moins bien sont les vers de vase et les daphnies, il faut donc les distribuer rapidement. En revanche les daphnies se conservent très bien durant la belle saison à l'extérieur, en plus elles se reproduisent, il faut simplement leur donner de l'eau verte chargée en phytoplancton. Avec une dose achetée on peut en avoir tout l'été.

Si les barquettes n'ont pas été ouvertes, elles peuvent rester deux ou trois jours dans la partie basse du réfrigérateur. C'est au cas où on ne peut pas distribuer la nourriture immédiatement. Il m'est arrivé de prendre plusieurs barquettes, et de les garder au frais plusieurs jours, tout dépend de la fraîcheur des proies.

Comment les distribuer ?
Distribution d'artémias
Pour les donner aux poissons j'utilise une pipette, comme celle sur la photo plus haut. Je les aspire et les rejette dans l'aquarium, et là les poissons se jettent dessus. 
Je répète cette opération plusieurs fois par jour par petite quantité. Je fais en sorte que tous les poissons aient eu leur portion, ce qui n'est pas toujours évident, car il y a toujours des poissons plus rapides que d'autres.

Ce qu'il faut éviter ? 
Distribution de daphnies
- Il faut éviter d'acheter des barquettes dont le liquide est sale, c'est le signe que les proies sont restées trop longtemps dans le contenant, ou que le colis s'est perdu lors du transport.
- Il faut éviter les proies trop grosses, d'une couleur terne et sombre, voire, marron, elles sont sont impropres à la consommation.
- Il faut éviter les vers de vase et les tubifex pour de poissons petits.
- Enfin, il faut éviter de donner la même nourriture trop souvent, la variété est le mieux et le plus sûr.
- Bref, il faut que les proies semblent en bonne santé, qu'elles soient vives et qu'elles frétillent, d'une belle couleur claire, et de petites tailles. 

Conclusion
La nourriture vivante est pour les poissons un bénéfice indéniable. Les proies vivantes contribuent à maintenir leur instinct de chasseur en éveil. Ça excite leur curiosité et leur vivacité, ça les maintient en forme et aiguise l'instinct de reproduction. Des poissons bien nourris avec une nourriture variée seront tentés de se reproduire plus facilement, ce n'est pas le seul critère, mais la qualité de la nourriture en fait parti. Sans compter l'apport énergétique qu'apporte aux poissons une proie grasse et en bonne santé. 

Le prix d'une barquette varie entre 2 et 2.70 €, c'est vraiment pas le mer à boire, une à deux fois par mois c'est à la portée de tout le monde. 

Il ne faut pas pour autant  nourrir les poissons beaucoup et souvent, dans la nature ils ne mangent pas aussi régulièrement, les faire jeûner au moins une fois par semaine est salutaire pour leur longévité.

Enfin, il ne faut pas oublier que pendant plusieurs mois, il y a une nourriture disponible en abondance et gratuite, c'est les larves de moustiques. Il suffit de les pêcher avec une passoire, de les rincer, et de les donner aux poissons, c'est là un spectacle fascinant et qui ne coûte rien!


Stay in touch!

Dani

8 commentaires:

  1. Anne-Claire12/02/2017 08:19

    Hello, bravo pour ce bel article très instructif !
    Quelques questions me viennent :
    - Quel est le poids de ces barquettes ? Actuellement j'achète des artémias et des vers rouges congelés (conditionnés en petits carrés)
    - Même si le bénéfice serait moindre, penses tu qu'il soit possible de congeler de la nourriture vivante et de la proposer décongelée quelques jours après. J'ai un seul aqua de 90 l et une petite population et à la vue des barquettes, il me semble que les quantités seraient trop importantes... Après, je peux leur donner la même chose plusieurs jours d'affilé mais j'ai l'habitude de varier chaque jour !
    A plus !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anne !

      Le poids je n'en sais rien, c'est très léger, en revanche il y a environ 100 artémias, 300 daphnies et 300 vers de vase dans chaque boîte.
      Les congeler ça ne sert pas à grand chose, le but étant de redonner aux poissons le goût de la chasse, c'est ça qu'on recherche avec des proies vivantes.
      Si tu veux de la nourriture congelée, il vaut mieux l'acheter tout prête, ce qui est sûr c'est que vivantes ou congelées la valeur énergétique est la même.

      Supprimer
  2. Bonjour er merci pour toutes les informations sur votre blog!
    J'habite à la campagne et pour avoir de la nourriture vivante c'est difficile, à moins de faire des kilomètres. C'est dommage que grebil ne livre pas les particuliers.
    Vous parlez des larves de moustiques, mais j'ai lu qu'il fallait faire très attention car il y a des risques pour les poissons. Ca m'arrangerait bien de pouvoir en donner car des larves je peux en avoir beaucoup. Vous êtes sûr qu'il n'y a aucun risque, et quand on peut en donner, je veux dire de quelle taille les larves?
    Merci
    Denis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Denis !

      Non, il n'y a aucun risque à donner des larves de moustiques. Perso, je le fais régulièrement et mes poissons ne s'en plaignent pas.

      Pour la taille des larves ça dépend de vos poissons, si vous avez des poissons de petites tailles vous pêchez les jeunes larves de moustiques, et pour les poissons plus gros, vous attendez qu'elles grandissent.

      Après je ne sais pas comment et où vous les pêchez, il faut juste les rincer dans une passoire à thé par exemple. Evidemment faut pas donner des larves de moustiques à des alevins...

      Voilà

      Supprimer
  3. Bonjour,
    J'ai découvert ton blog grâce à l'interview avec diana Walstad .
    Sur mon blog en ce moment chaque vendredi je reprends les 11 leçons de son livre.
    J'ai l'impression que nous sommes sur la même longueur d'onde, aussi je reviendrai.
    Pour ce qui est des larves de moustiques : c'est le menu d'été ici, du fait maison si je puis dire. Et tout le monde apprécie. (betta- colisa chuna & corydoras aéneus)

    RépondreSupprimer
  4. Salut Serine !

    Bienvenue et à bientôt...

    RépondreSupprimer
  5. Super blog et super bacs !

    je suis aussi tombé dessus via Walstad, mais il a tout de suite répondu à des questions que je me posais, sur la nourriture

    Étant en Guadeloupe, j'ai la chance d'avoir des larves de moustique toute l'année, sinon je donne surtout de la nourriture lyophilisée et parfois congelée.

    Content d'avoir découvert ce blog et de voir que il est toujours actif !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    Les larves sont une nourriture gratuite et excellente pour nos poissons. En les prélevant on limite la prolifération de moustiques, donc c'est que du bénéf.

    A bientôt et merci!
    Dani

    RépondreSupprimer