lundi 23 janvier 2017

Nos amis les gastéropodes!

J'ai déjà parlé des Aselle et des Ostracode, mais pas des escargots, qui sont, pourtant, les détritivores les plus communs et très utiles dans un aquarium low-tech.

A quoi servent les escargots aquatiques, sont-ils vraiment indispensables dans un aquarium?

Planorbe de Floride
Les escargots permettent d'éliminer les sources de pollution comme les déchets organiques de toutes sortes. Ils éliminent les végétaux morts ou en cours de décomposition comme les feuilles qui commencent à s'abîmer. Mais ils ne s'attaquent jamais aux végétaux vivants ou en bonne santé. S'ils sont herbivores, ils n'hésitent pas pour autant à consommer les cadavres de poissons ou d'un autre escargot, ils permettent, là aussi, de limiter la pollution. De puis, ils participent à freiner les algues en mangeant les micro-algues, mais on ne peut pas considérer ces bestioles comme un "anti-algues".

Leurs déjections vont tomber sur le sable et servir de repas aux bactéries, ce faisant, des éléments nutritifs seront libérés et rendus disponibles aux plantes comme engrais naturel. Rien ne se perd, tout se transforme, vous dis-je!

Pour moi, il y a seulement deux ou trois escargots vraiment indispensables, parmi ceux-là il y a la Planorbe corneus. Sa particularité est que sa coquille est de forme aplatie et ronde, d'où son nom : planus "plat" et orbis " cercle.

Il y a beaucoup d’espèces de Planorbe, comme la grande Planorbe européenne avec sa coquille de 4 cm et de couleur brune, mais pas présente en aquarium. Plusieurs espèces existent partout sur le globe, les nuances sont quelquefois subtiles et il es très difficile de les identifier avec précision. 

Planorbarius corneus collée à la vitre

Je pense que, sur la photo ci-contre, il s’agit de la Planorbella duryi ou Planorbe de Floride, qui est massivement présente en aquriophilie.  Elle a une coquille discoïdale et peut atteindre les 3 cm grand maximum. Elle supporte des T° comprises entre 10 et 30°. Perso, j'en ai dans mon bassin et elles supportent des températures de moins de 10 degrés.  
Elle peut survivre longtemps au sec, en cas de sécheresse elle est protégée de l'extinction, car elle attend patiemment le retour de la pluie.

Cet escargot est, comme souvent, hermaphrodite et possède donc les deux sexes, même s'il peut s'autoféconder,  il n'est pas rare d'observer deux individus en train de s'accoupler. Par-ci, par-là, sur la vitre ou sur une plante, on peut apercevoir une capsule gélatineuse avec des points blancs à l'intérieur, ce sont les œufs de la Planorbe protégés par un sac de bave. Lorsque les œufs deviennent orange c'est que l'éclosion est proche. La Planorbe a une durée de vie de deux ans à peu près. 

La Planorbe et son petit
Elle respire grâce à un poumon et doit remonter régulièrement à la surface pour piper l'air, mais si l'eau est très riche en oxygène elle déploie un grand repli de le peau lui permettant d'absorber l'oxygène directement dans l'eau.

Si vous les voyez monter vers la surface, ce n'est pas forcément que quelque chose ne va pas dans le bac, c'est simplement pour respirer.
Elle peut aussi se coller, à l'envers, à la surface de l'eau, ceci dans le but de manger le bio-film, qui se constitue dans les aquariums ayant un brassage trop faible.

Son comportement n'est pas un très bon indicateur en cas d'une montée de nitrites. D'ailleurs j'en mets dans tout nouvel aquarium, dès le début, et pour lancer le cyclage. 

C'est le seul escargot qui a de l'hémoglobine pour transporter l'oxygène dans son corps.


Planorbe rouge
L'escargot le plus commun est la Planorbe de couleur marron, mais il en existe des rouges, des jaunes, des bleues, et des tachetées comme la robe d'un léopard.
Les rouges et les jaunes sont superbes, avec une couleur bien définie et vive, en revanche, pour les bleues, c'est vraiment pas évident, elles sont plus ternes et la couleur bleue est presque absente.

Toutes les Planorbes, peu importe leur couleur, peuvent se reproduire entre elles. Si ces escargots pullulent c'est qu'il y a aussi beaucoup de nourriture, et donc de déchets. Il faut en trouver la cause. 

Les coquines!
Anecdote: Ces escargots sont apparus l'été dernier, comme par magie, dans la piscine de mon voisin. C'est une piscine transformée en mare et qui ne sert plus depuis longtemps. Ils ont dû être apportés par des oiseaux, je ne vois pas d'autre explication, en tout cas ils pullulent, c'est dire combien il leur est facile de se reproduire et peu importe le milieu ou le contenant!

Généralement, la population de cet escargot s'autorégule, mais s'il y a un déséquilibre dans le bac, avec beaucoup de déchets, il peut pulluler. Ça peut devenir un inconvénient, d'ailleurs il est considéré comme envahissant, il ne faut pas le rejeter dans la nature. Mieux vaut en donner à des aquariophiles qui ont des Cichlidés, ces derniers les apprécient comme repas. Il suffit de mettre une feuille de salade, d'épinard, une rondelle de concombre pour les attraper. Personnellement, je n'ai jamais eu de problèmes de population avec cet escargot.

Trio infernal!
Comme pour la plupart des escargots, il ne faut pas une eau très douce ou pauvre en minéraux car ils ne pourront, ou auront du mal, à constituer leur coquille.

Pour pallier à ce problème, et si on une eau très douce on peut mettre dans le bac une coquille d’huître pour apporter du calcium, on peut aussi, comme moi, les nourrir avec des légumes.

Aussi, il ne faut pas les mettre dans des aquariums avec des Loches ou des Cichlidés, ces poissons en feraient un festin.

On peut les trouver dans les boutiques e-commerce au prix de 2 à 2.50 d'euros.

La Planorbe est, pour moi, le plus charmant des escargots communs, j'en ai partout dans mes aquariums. Si vous souhaitez en savoir plus et essayer de les identifier, voici une page, et une autre.


En tout cas c'est une alliée des aquariums naturels!

Stay in touch.
Dani

7 commentaires:

  1. Vive les escargots !
    Chez moi c'est plutôt les physes et les melanoïdes qui sont les rois.
    Les Melanoïdes sont des véritables éboueurs / enfouisseurs / aérateurs / fertiliseurs du sol, un peu comme des lombrics.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Franck!

      Tu m'as devancé sur les Mélano, un article sur ces "éboueurs" est en prépa.

      Mais, oui, je suis 100% d'accord pour les Mélano, en revanche les Physes j'aime pas trop...trop prolifiques, difficiles à se débarasser, surtout ils viennent sans qu'on les y invite...hahaha

      Supprimer
  2. Anne-Claire23/01/2017 18:42

    Merci pour cet article très complet qui nous apprend beaucoup, comme d'hab !!

    Tu ne conseilles pas les Planorbes avec des ciclichés ? Mes apistos borelli en seraient friands ? Mais peut être que seuls les petits seraient touchés non ?
    A plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Anne!

      Quand je parlais de Cichlidés, je pensais aux africans, de gros poissons. Je ne crois pas que les Apisto mangent les Planorbes, d'ailleurs ils ne mangent même pas les Physes, en tout cas pas des adultes. Je crois que tu peux en mettre sans craindre que les Planorbes se fassent décimer.

      Bonne soirée..

      Supprimer
    2. Anne-Claire23/01/2017 19:32

      Ok et je confirme les borelli ne mangent pas les physes... et entièrement d'accord avec toi, elles pullulent dans mon aqua et sont relativement "sales" !!

      A plus

      Supprimer
    3. Chez moi tout le monde aime les physes 😅😅😅 les cardinalis, les scalaires et même "feu" un apisto hongsloï. Ils les croquent et laissent la moitié dans la coquille de temps à autres...

      Supprimer
    4. Salut,

      C'est super ça, les poissons régulent leur pop. tout en se n ourrissant de proies vivantes!
      C'est top.

      Supprimer