mardi 22 novembre 2016

R.I.P.


Et oui, comme disait le fameux Lamartine, "tout lasse, tout passe, tout casse". 😂

Ainsi je vous annonce la fin de mon aquarium amazonien de 220l. Depuis mars de cette année ce bac n'est plus. En effet, j'ai décidé, à contre-coeur, de m'en débarasser ceci dans le but de gagner de la place. Même si le litrage n'était pas si important que ça il était tout de même imposant dans la pièce.

Depuis 2011, date à laquelle je suis passé à l'aquariophilie naturelle et low-tech, ce bac à eu plusieurs vies. Sans faire trop de blabla je vais simplement rappeler, dans les grandes lignes, quelques caractéristiques de ce bac.

Au départ c'était un bac de type asiatique, très planté, et peuplé de Tanichthys albonubes, de crevettes et d'Aselles.

Puis je l'ai transformé en "hard tank", en bac de type amazonien eau noire avec beaucoup de racines et des plantes flottantes principalement.
Plus tard j'ai quand même introduit des plantes et cet aquarium a fini par ressembler à une jungle.

Il n'a jamais eu de filtration, au début simplement un exhausteur à air, plus tard une petite pompe de brassage pour nano-cube, pas de changements d'eau non plus.
Il a été rempli avec de l'eau de Volcania au début, par la suite uniquement avec de l'eau de pluie, de temps en temps et pour compenser l'évaporatioin j'ai utilisé un peu d'eau de robinet histoire de rajouter des sels minéraux. L'eau était donc très douce et acide.
Le chauffage était réglé à 20°, autant dire qu'il ne s'allumait que rarement.

Bref, assez de blabla, voici quelques photos de ses derniers jours de mars 2016, histoire de montrer à quoi il ressemblait à la fin de sa vie:

Mince, juste au moment où l'Echinodorus tenellus commençait à prendre ses aises
Les Cardinalis pètent le feu même à 20°
Ca pousse, la mousse de Java s'étend, s'étend...
Les Otocinclus affinis non plus ne grelottent pas.
Le Rami aussi se porte très bien.
Une petite fleur de ¨Limnobïum
Belle bande de gai-lurons.
Ca sent la fin...




The End
Je vous rassure, les poissons se portent très bien, ils ont rejoint un bac plus grand aussi de type amazonien.

Pour ceux qui voudraient en savoir davantage sur l'évolution de ce bac tout au long de ces années il y a dans les articles précédents, dans cette même rubrique, d'autres informations plus détaillées.

Epitaphe:

Cet aquarium a donné naturellement et simplement beaucoup de plaisir à son propriétaire et à ses amis, par sa simplicité, sa santé, sa luxuriance et la gaïté qui émanait de lui. 
Il restera à jamais gravé dans nos mémoires. Snif!

Alors, et pour finir, et même si effectivement tout passe et tout casse, il n'y a pas de fin ultime pour autant. Dans l'univers rien ne se perd à jamais, rien ne se crée non plus, tout se combine, se transforme et tout se recompose, c'est donc naturellement qu'un nouveau bac, plus petit, remplacera l'ancien ce qui fera l'objet d'un prochain article, d'ici là...😛

Stay in touch et see ya!