samedi 11 janvier 2014

Moustiques en décembre, mauresque en janvier et les pieds en éventail!

Décidément, tout semble s’accélérer en ce début d'année 2014. Déjà, fin 2013 le temps a été plus que clément, à part une semaine en novembre où il a fait particulièrement froid, mais depuis, les températures sont plus qu'agréables, carrément printanières!

Des larves de moustiques en décembre!
Ainsi, j'ai eu la surprise de voir des larves de moustiques frétiller, et ce, dès le mois de décembre 2013, du jamais vu, même ici!
Mes poissons, eux, sont ravis, car je les nourris depuis plus d'un mois avec de la nourriture vivante, saine et gratuite.
Je prélève les larves au moyen d'une pipette, pratiquement une à une, quand j'ai plus de chance j'en prends trois à la fois! Je préfère les récupérer ainsi plutôt qu'avec une passoire. Avec une passoire à thé qu'on plonge dans l'eau, ça à pour effet de faire fuir les autres larves au fond du récipient, et il faut ensuite attendre une plombe pour qu’elles daignent remonter à la surface. Avec une pipette le prélèvement passe pratiquement inaperçu, les voisines ne s’aperçoivent de rien, ainsi on les attrape beaucoup plus rapidement.

Sur la deuxième photo, ci-dessus, c'est un échantillon de larves et de pupes beaucoup plus costaudes. Avec celles-là pas besoin de faire des chichis. Une simple passoire suffit à en attraper plusieurs d'un seul coup. Celle-là sont destinées à mes Ramirezi. C'est qui qui va se régaler?!

A noter que mes moustiques sont des moustiques propres. Contrairement à ce que j'ai lu sur des forums divers et variés, mes moustiques, à moi, dédaignent l'eau sale et croupie, ils pondent uniquement dans une eau propre, ci-dessus, dans un seau rempli d'eau de pluie fraîchement tombée.

Les Daphnies s'y mettent aussi!
Aujourd'hui, j'ai jeté un œil à mon bac à Ostracodes et Daphnies, et qu'ai-je vu ? Les œufs de durée ont déjà éclos et des Daphnies, vieilles de plusieurs jours, nagent librement dans le bac.
Si, si, regardez de plus près, vous verrez à la surface de l'eau, entre les plantes flottantes, des points blancs minuscules avec des antennes, ce sont des Daphnies!  Il me semble qu'elles soient nées beaucoup trop tôt, mais bon, je vais pas les laisser mourir de faim tout de même. Du coup elle vont me donner du boulot, va falloir que je commence la production d'eau verte, car sans une eau chargée de phytoplancton elle vont finir par dépérir. 

Et mes femelles Tanichthys sont pleines!
Dans mes bassinariums, les Tanichthys s'activent aussi. Ils évoluent du matin au soir près de la surface, signe que les températures leurs sont favorables et qu'ils sont en cherche de nourriture. Dans le cas contraire, ils se maintiendraient au fond, ils hiberneraient, comme les autres hivers, attendant les beaux jours.  En les observant de plus près j'ai vu des femelles bien grosses, elles sont pleines jusqu'au dents, ça aussi c'est inhabituel compte tenu de la période. Des alevins vont bientôt faire leur apparition, encore!

A propos, quiconque habitant Nice et sa proche région et intéressé par ce poisson, qu'il me contacte par e-mail, j'en donne une trentaine. Je ne fais pas d'envois et ne compte pas/plus me déplacer. Toutes les candidatures seront minutieusement étudiées et devront répondre à certains critères bien précis! 

Bref,  chez moi il n'y a pas eu d'hiver, je me retrouve avec une poubelle de 80lt remplie de graines de tournesol, cette année les Chardonnerets et les Mésanges ont boudé mon jardin. La sauge est déjà recouverte d'un feuillage tendre et d'un beau vert foncé, c'est suffisamment inhabituel pour devoir le signaler, compte tenu que la sauge a un feuillage caduc et qu'en cette saison ses branches devraient être nues.  Ça sent déjà les "beaux jours", tout bourgeonne, même les oiseaux le matin chantent le printemps. C'est à se demander si l'on va avoir un printemps ou alors un été précoce et caniculaire? J'ai peur que personne, météorologues compris, ne puisse prédire le temps des mois à venir.

Ce dont je suis sûr est que la nature est en pleine mutation, que nous les humains devons nous efforcer à comprendre son message si nous voulons survivre. Au fait, tout le monde a entendu parler du réchauffement climatique, mais peu savent que les pôles sont en train de s'inverser, si, si, cherchez sur internet, vous trouverez sûrement quelques informations.. Et posez-vous la question, pourquoi les baleines s'échouent-elles sur les plages de Nouvelle-Zélande, elles qui connaissent si bien le chemin menant vers le Pôle Arctique pour l'avoir emprunté durant des millénaires ?

Stay in touch, be happy and happy good year!
Dani.