mardi 2 avril 2013

L'Anubia, une dure à cuire!

Une dure à cuire.

En voilà une qui résiste à tout et réussit dans n'importe quel bac avec des paramètres divers et variés.

Avec racines dans le sable
C'est l'Anubias barteri ou Anubias nana. Nana parce car il s'agit de la variété naine des Anubias car elle ne dépasse pas les 10 cm de hauteur.
C'est une plante palustre qui prospère en Afrique tropicale et se trouve près des cours d'eau ombragés et peu profonds, dans ces conditions elle fait des fleurs à l'air libre.

La plus part du temps ses feuilles émergent de l'eau, seuls ses racines sont enfouies dans le sable des ruisseaux, mais elle se retrouve complètement immergée lors de fortes pluies. Elle n'est vraiment pas difficile question luminosité, le seul impératif est l'hygrométrie atmosphérique qui doit être suffisante, le soleil direct la dessèche.

Mais elle se développe tout aussi bien complètement immergée dans nos aquariums où elle est souvent placée en premier plan. Elle n'est pas exigeante quant aux paramètres de l'eau, celle du robinet lui convient très bien, celle plus douce également. Elle n'a pas besoin d'un éclairage puissant non plus, elle pousse sous une lumière faible et même sous une épaisse couche de plantes flottantes. Sous un éclairage trop puissant elle se recouvre d'algues ce qui la rend inesthétique. Si cela se produit il suffit de lui faire subir un bain de 30 mn dans une solution à base de permanganate de potassium afin de la débarrasser des algues. Grâce à sa robustesse, et contrairement à d'autres plantes beaucoup plus fragiles, elle ne subira aucun dommage suite à ce traitement.

Elle a des feuilles d'un vert foncé sur un rhizome qui est toujours au dessus du substrat, à partir du rhizome il y a des racines qui s'enfouissent dans le sable. Ses feuilles dures rebutent même les poissons phytophages, on peut la placer dans un bac à Ciclidés.
On peut l'attacher sur des racines ou sur des pierres avec du fil de nylon, ceci jusqu'à ce qu'elle s'accroche  d'elle-même suffisamment pour pouvoir retirer le fil. Installée près de la surface on aura plus de chance d'avoir des fleurs qui vont durer plus longtemps car elles seront à l'air libre.

On peut aussi la placer au fond du bac et enfouir ses racines dans le sable. Elle n'a pas besoin d'un substrat spécial ni d'engrais, mais dans ce cas il ne faudra surtout pas enfouir son rhizome qui risquerait de pourrir.

Une floraison en vue
Pour la multiplier il suffit de couper le rhizome avec quelques feuilles et le placer sur un autre support.
Elle supporte des températures qui varient entre 20 à 30°. Je l'ai maintenue dans mon ancien bac non chauffé à 19/20°. Elle a littéralement explosé, et chose rare, elle m'a même gratifié d'une fleur qui ressemble à celles des Spathiphyllum en plus petit. J'ai remarqué qu'elle se développait plus vite si ses racines étaient enfouies dans le sable.


Accrochée sur du bois

Dans mon bac actuel, elle est tout près de la surface accrochée sur du bois flotté, mais ses fines racines de plus de 40cm continuent de se développer et plongent à pic vers le substrat, ce qui me conforte dans l'idée qu'elle se trouve bien mieux avec ses racines enfouies dans le sable.

On la trouve dans le commerce vendue dans des godets aux alentours de 5 à 6 €, c'est vrai qu'elle n'est pas donnée, mais grâce à sa longévité et à sa robustesse on est gagnants en fin de compte, de plus en divisant son rhizome il est facile de la multiplier.




Certains prétendent que c'est la plante aquatique idéale pour les débutants, moi je pense qu'elle peut trouver sa place dans les bacs des aquariophiles les plus chevronnés.

Bref, avec cette plante, pas la peine de faire des calculs savants pour choisir ses tubes, ni d'investir dans des engrais chimiques ou dans un système de distribution de CO2, elle pousse sous n'importe quelle lumière et se nourrit des déchets organiques des poissons, et elle est increvable, vous dis-je!


Stay in touch and see you soon!